Quelques mesures concrètes pour la protection de notre environnement Bandolais, de nos parcs et jardins !

Je pourrais vous écrire une thèse ou un roman fleuve en copiant-collant de doctes écrits sur l’environnement, sa protection administrative. Je pourrais vous en mettre plein la vue avec mon savoir livresque à mille lieux de vos attentes et de votre vie quotidienne à Bandol.

Je pourrais le faire, oui.
Mais c’est de Bandol dont je veux parler, cette jolie petite cité balnéaire où la préservation de notre cadre de vie passe par la protection de quelques lieux magiques, que nous aimons tant.
Dans Var Matin aujourd’hui, un sondage Odoxa nous invite à réfléchir sur les erreurs à ne pas commettre. 
Plus de 8 français sur 10, 84% précisément, sont hostiles à la construction des espaces naturels ou boisés !

Je suis très heureuse d’avoir été présente le 18 juin 2018 avec les Bandolais manifestants contre la transformation d’une partie du parc du Capelan en parking, cette zone du parc qui servait de terrain de jeu de ballon pour les petits et les grands, et qui participait à l’ouverture du paysage emblématique de notre littoral. Ce lieu qui servait parfois de parking pour des événements sportifs, et je ne vois pas d’objection à en conserver l’autorisation occasionnelle, doit être rendu à tous, c’est une évidence.

L’environnement à Bandol une priorité pour Muriel Fiol
Muriel Fiol souhaite Redynamiser les parcs de Bandol
Parc du Capelan
Un parc bien dénaturé !

Nos parcs doivent être sanctuarisés, il représentent un bien commun précieux des Bandolais et un atout pour le bien vivre de tous, habitants, résidents secondaires et touristes. 
Le square Haffner abandonné, oublié, doit être réhabilité et si un projet de bassin de rétention devait y voir le jour, il devrait être intégré dans l’environnement.

Le parc du Canet, havre de paix pour les promeneurs, nos compagnons à quatre pattes et nos chers petits, doit être entretenu, mis en valeur et préservé.Nos parc et squares de bord de mer doivent rester des lieux de promenades, d’activités ludiques et de rêverie.

La Dog Beach du parking du stade qui est très fréquentée, doit être rénovée pour la rendre plus attractive et sécurisée, avec un entourage de protection en bois, l’isolant des voitures.

Nos jardins, nos espaces fleuris, ont fait l’objet d’une véritable élimination par cette municipalité qui préfère faire pousser du béton. C’est son choix. Ce n’est pas le mien, ce n’est pas le nôtre.
Je souhaite vraiment redonner à nos jardiniers l’envie et les moyens de fleurir notre ville. Chacun se souvient de nos fontaines qui font encore des envieux…sur les cartes postales, vestiges d’un temps où on avait cœur d’embellir notre ville

Cette volonté rencontre un écho plus que favorable auprès de tant d’entre vous, qu’elle est devenu une nécessité et une priorité dans notre projet.

Vous pouvez compter sur moi et sur l’équipe de Unis pour Bandol pour refleurir Bandol !